Breaking News
Accueil / Breaking news / Panique à Huichi

Panique à Huichi

Logo du Gang de Kumo

Mouvement de panique hier soir à Huichi. Vers 23h, alors que l’espace aérien était plutôt calme, de violents combats ont eu lieu en face de Collins station, déclenchant des tirs de défenses et forçant les forces de sécurité à intervenir. La population, déjà fortement éprouvée par les dernières batailles entre People Huichi Resistance et le Consilium, a dû à nouveau se protéger dans les abris.

Difficile de savoir ce qui a déclenché ces combats. Cependant, trois vaisseaux du Squadron, reconnaissables à leur peinture noire, semblent en être à l’origine. D’après les premiers éléments de l’enquête, il s’agissait à l’origine d’une simple manœuvre d’entraînement, impliquant une corvette et deux FDL,  qui se tournaient autour, dans un balai aérien sensuel mais non moins mortel. Rien d’inhabituel lorsque les téméraires pilotes du Squadron s’ennuient, ils se tapent dessus, c’est connu et ce fait établi est désormais bien integré dans l’imaginaire des habitants de l’Empire Black Birds.

Mais, après une demie-heure de démonstration qui faisait la joie des petits et des grands, une escadrille arborant la célèbre tête de mort araignée du gang de Kumo a fait irruption et a attaqué la Corvette. Le balai aérien s’est alors transformé en un affrontement sanglant entre les Oiseaux Noirs, les forces de sécurité, les kumos et la station.

Dans la confusion, il semblerait que les forces de la sécurité se soient quelques peu montrées trop zélé, en attaquant à la fois les célèbres pirates et le Squadron. Bien que les vaisseaux à la tête de mort aient rapidement été anéantis, pour ne pas dire vaporisés, les combats ont continué entre le Squadron et les forces de défense.

La Corvette a finalement pu évacuer la zone à temps sous les tirs de la station, mais les deux FDL ont été abattus, non sans avoir réduit fortement la force de frappe des défenseurs. Un des « Raptures » a d’ailleurs été capturé, fait assez rare pour être souligné, mais le deuxième pilote était encore introuvable à l’heure où nous écrivons ces lignes.

Contactée à ce propos, la porte-parole du Consilium Alexandra Gidh n’a pas souhaité entrer dans les détails, déclarant simplement : « Ecoutez, laissez la police faire son travail, dès que j’aurai de plus amples informations croyez bien que vous en serez les premiers informés. »

Représailles à craindre ?

C’est finalement le Dictateur lui même, d’habitude discret et peu enclin à parler en public, qui nous a apporté plus d’informations. Alors qu’il sortait d’une cérémonie en hommage à la mémoire des pilotes tombés pour la libération de Huichi, une de nos journaliste (NDLR: Isba Passacaille, aussi célèbre pour ses tenues provocantes que ses interview de célébrités Consiliennes) a pu obtenir quelques détails. Il semblerait que le Dictateur se dirigeait vers la Prison « The Seraph’s Wing » pour faire libérer le pilote Black Bird.

Il aurait déclaré à sa secrétaire, sans s’arrêter devant notre journaliste pourtant affrétée de telle manière que même un aveugle manchot n’aurait pu l’ignorer :

« De quel droit la sécurité du Consilium se permet-elle d’arrêter un de nos pilotes ? On se casse le cul à défendre les opprimés et voila comment ils nous remercient ? Des têtes vont tomber très vite, et pas seulement celles de Kumo, faut croire qu’ils ont pas compris à Huichi qui donnait les ordres. Si on peut même plus se taper dessus dans la joie et la bonne humeur, alors on va taper sur les autres dans la joie et la bonne humeur. Mais là ça va faire beaucoup plus mal. Et puis, quelqu’un peut-il m’expliquer comment ce crétin de Zaro a pu se faire… » (le dictateur était ensuite trop loin pour que nous puissions comprendre la suite)

Il faut donc croire que cet incident risque d’avoir des répercussions dans les jours à venir…

A Propos de Angus Ness

Peu d informations ont filtre sur ce journaliste fraichement arrivé a Munfayl. Il aurait fait ses classes en tant que journaliste pour un journal independant si cela existe lors de la celebre guerre de Jitabos. Son sang-froid et sa témérité lui aurait permis de se lier d amitié avec des pilotes du squadron, ce qui lui aurait donné acces à des sources au sein même des hautes spheres du Consilium. Il a ensuite totalement disparu pendant deux ans. Des rumeurs disent qu il serait entré au service de l oeil, mais personne n est en mesure de le confirmer. Ceux qui l'ont connu avant l'ont trouvé changé : plus sérieux, avec un grain de folie, mais surtout plus dangereux. Toujours est-il qu il est réapparu a Munfayl le 25 aout 3304, et deux jours après il était officiellement journaliste a Vox Veritas. La facilité avec laquelle il a obtenu son poste a fait grincer plus d une machoire et fait naitre des rumeurs sur ses contacts privilégiés, mais bizarrement jamais en sa presence. Il faut dire que son regard degage plus de menaces voilées que la bouche d Alvinia de Messalina...

Nous vous conseillons

Nouvelle operation du comtac

Dans sa lutte incessante contre le crime et pour la défense des veuves et des …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *