Breaking News
Accueil / Breaking news / Les loups savent voler

Les loups savent voler

Que c’est-il passé ce dimanche sur la route de 6-Ceti ? 

Les commerçants habitués aux allées et venues à Serrao Orbital ont vu arriver aux alentours de 16h heure locale un t10 abîmé, précédé d’une escorte de 6 chasseurs lourdement armés. Les pilotes qui en sont descendus avaient cet air étonné des hommes ayant traversé l’enfer et ayant eu la chance d’en ressortir. 

Après une enquête rigoureuse, nos journalistes ont découvert qu’il s’agissait en faite d’une mission de livraison en provenance de Belarsuk, capitale de la Wolf society, dont dépendent les enraged wolf squadron, récents alliés du Consilium. D’après nos infos, Kurkland Station, le point de départ du convoi, a été assiégé par les pirates les plus actifs de la Galaxie. Code, Fuze et autres bandits, qui sont la hantise de toute les forces de sécurité qui existent, ont déployé une force impressionnante de vaisseaux, nous laissant croire que la cargaison de ce T10 était d’une valeure rare. 

L’un des trois pilotes Black Birds ayant escorté le convoi nous a expliqué, après quelques verres au bar local :

« Voilà ce que c’est que de travailler avec des amateurs. Lorsqu’on veut envoyer une cargaison d’un point A à un point B, on le crie pas sur tous les toits. Et surtout pas dans les bars fréquentés par les medicorp, ou les sauveteurs côtoient les indics de nombreux pirates. Heureusement que les EWS avaient prévu un convoi leurre, mais j’aurais pas aimé être à leur place. Ca faisait longtemps que j’avais pas vu des vaisseaux aussi impressionnants, ils avaient tous la puissance de feu de notre technodon en chef, c’est pour dire ! »

 

Côté voix officiel, le discours se voulait rassurant. Alexandra Gidh nous a répondu :

« Les pilotes EWS et BBS ont montré encore une fois de quel bois ils étaient faits. Affrontant un péril en surnombre, ils ont mené à bien leur mission, n’hésitant pas à sacrifier leur vie pour la gloire de nos deux nations. Une cérémonie d’hommage aux victimes  aura lieu dès que possible. Sachez que ces pilotes nous ont garanti de pouvoir lutter encore de nombreux mois face à la menace thargoïd. Nous ne pouvons donc que les remercier. »

 

A Propos de Angus Ness

Peu d informations ont filtre sur ce journaliste fraichement arrivé a Munfayl. Il aurait fait ses classes en tant que journaliste pour un journal independant si cela existe lors de la celebre guerre de Jitabos. Son sang-froid et sa témérité lui aurait permis de se lier d amitié avec des pilotes du squadron, ce qui lui aurait donné acces à des sources au sein même des hautes spheres du Consilium. Il a ensuite totalement disparu pendant deux ans. Des rumeurs disent qu il serait entré au service de l oeil, mais personne n est en mesure de le confirmer. Ceux qui l'ont connu avant l'ont trouvé changé : plus sérieux, avec un grain de folie, mais surtout plus dangereux. Toujours est-il qu il est réapparu a Munfayl le 25 aout 3304, et deux jours après il était officiellement journaliste a Vox Veritas. La facilité avec laquelle il a obtenu son poste a fait grincer plus d une machoire et fait naitre des rumeurs sur ses contacts privilégiés, mais bizarrement jamais en sa presence. Il faut dire que son regard degage plus de menaces voilées que la bouche d Alvinia de Messalina...

Nous vous conseillons

Ils sont la Frontière

Notre envoyé spécial Albert Blondin, à peine remis de sa cure de désintoxication dans l’hôpital …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *