Breaking News
Accueil / Conflits / Black Birds Squadron / La Phalange Noire tenue en échec

La Phalange Noire tenue en échec

Une fois n’est pas coutume, le corps d’élite des forces terrestres du Consilium a échoué dans sa tentative de récupérer la précieuse cargaison d’UAlcool millésimée, dérobée récemment par le Cmdr Giblood à la présidence du Consilium.

Une installation clandestine sur Nyx

Des activités suspectes ayant été repérées à la surface de la planète A2 au sein de l’installation Sarafanov’s Inheritance par les services de renseignements, ordre fut donné de sécuriser le secteur et d’investiguer sur les récents transit de marchandises non répertoriés auprès des autorités consulaires.

Les soupçons portaient sur le reste des caisses d’UAlcool dérobées…

Une fois encore, Nyx se voit être le théâtre d’une bataille rangée entre les forces du Consilium; Squadron en tête , et une horde de rebelles préparés et armés telle une armée régulière.

Aucune preuve n’est avancée mais il n’est peut être pas à exclure que la faction EGC, qui régnait historiquement sans partage sur le système, pourrait être le soutien de l’ombre des factieux…

Un Cutter échappe au Squadron

Portant arrivé en nombre, les pilotes du Squadron ont dû tout d’abord faire face à une grande résistance des vaisseaux Rebelles déjà présents à leur arrivée.

Une fois cette résistance éliminée, les hommes du commandant Zak Diamont de la Phalange Noire purent investir les bâtiments de la station après avoir détruit le générateur principal et neutralisé les sentinelles automatiques piratées par les Rebelles… hélas en vain !

Manifestement prévenus à l’avance de l’imminence de l’intervention du Consilium, les rebelles ont pu retenir suffisamment longtemps les forces du Squadron pour laisser le temps de l’évacuation de la marchandise à bord d’un cutter qui n’a malheureusement pas pu être identifié.

Les recherches continuent

Néanmoins, le cutter des fuyards ne devrait pas être allé bien loin si l’on en croit le témoignage de l’un des raptures présents lors de l’assaut.

il a dû aller s’écraser quelque part à proximité immédiate de Nyx. Ses modules étaient quasiment tous détruits et il ne lui restait que 2% de coque lors qu’il est parti en supercruise. On ne lui a laissé la vie sauve que parce que le Dictateur nous demandé de ne pas détruire la cargaison. Ce n’est que partie remise…

A Propos de Arthur Regulus

Arthur Regulus
Arthur Regulus est Reporter de guerre pour Vox Veritas. Ancien Officier des renseignements de l'armée fédérale, il a rejoint le Consilium dès la découverte des premières épaves Thargoïd.

Nous vous conseillons

Les loups savent voler

Que c’est-il passé ce dimanche sur la route de 6-Ceti ?  Les commerçants habitués aux …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *