Accueil / Breaking news / Phoneix 1er : Un nouvel attentat ?

Phoneix 1er : Un nouvel attentat ?

Nous venons d’apprendre qu’une nouvelle explosion a failli occire notre Dictateur bien-aimé.

Attentat ou accident ?

Votre dévoué serviteur vient de mener l’enquête.

 

L’important, il faut le dire, c’est que les jours de notre Vénéré Leader ne sont pas en danger. Que les Dieux Galactiques soient loués.

 

Pour comprendre les faits, il faut remonter le temps et analyser la chronologie de cette pénible affaire.

 

PROLOGUE

 

En juillet 3306, le Dictateur Phoneix 1er a prononcé une ordonnance à l’encontre de Rapture XLV. En effet, lors d’une ultime beuverie au fameux bar du Perséphone, ce dernier avait proféré des menaces de mort à l’encontre du Divin Chat, Saint parmi les Saints. Ce crime de lèse-Majesté n’étant pas passé inaperçu, notre Suprême Lumière a ordonné l’incarcération au Trou du Commandant Giblood, pour une durée indéterminée, au pain sec et surtout à l’eau…

Apprenant la sentence, le vil pilote prenait la poudre d’escampette, préférant l’exil à la désintoxication forcée.

 

Nos services éditoriaux avaient réussi, au mois d’août 3306, à le joindre,  sur un canal crypté, ne dévoilant pas sa position. Je vous retranscris ici un extrait de notre dialogue :

 

-Bonjour Commandant. Comment un Rapture membre de la haute Administration Consulaire comme vous a pu être contraint à l’exil ?

-Boaff, franchement la situation est ubuesque. Tout ça pour avoir dit tout haut que j’aimais pas cet immonde Chat. C’est pas nouveau, hein ? Il est laid, il est laid ! On dit bien qu’il faut appeler un chat un chat, ben un chat comme ça moi je l’appelle pas ! Ahahhaha ! T’as compris ? Ahahaha !

-Tout de même, la sanction n’était pas si terrible. On en a exécuté pour moins que ça.

-Bah j’aurais préféré la mort plutôt que de me retrouver au Trou sans apéro, digeo, juste boire de l’… de l’ouuuhou, de …. J’arrive même pas à le dire… Puis j’avais d’autres projets.

-Ah bon ? Pourrions-nous en savoir plus à ce sujet ?

– J’avais un contact avec un ingénieur d’un chantier naval. Je voulais un fleet carrier, mais pas un truc de tocard, hein ? Donc j’ai profité de l’occasion pour suivre le chantier. Il est top mon FC. Unique ! Il est équipé d’une section industrielle, du jamais vu sur un FC. Une fonction logistique indispensable qui rendra la flotte du Squadron imbattable sur le champ de bataille !

– Une unité de construction de chasseurs ? De missiles à proton ? D’ogives anti-AX ?

– Non ! Mieux que ça : Une distillerie thermosensible à faisceau ionisé de radéon ! Une tuerie ! Ça te distille même un bout d’astéroïde pour te produire une gnôle digne des Dieux ! Avec ça on va péter des flammes. C’est mon vieux  poto Phoneix qui va être fier ! Enfin… Quand il sera un peu calmé.

 

LE RETOUR DE L’ENFOIRÉ PRODIGE

 

Le 22 février 3307, la rumeur faisant lieu du retour de Rapture XLV sur Munfayl déclenche un mouvement de grève chez les contrôleurs de vol de Samson (http://vox-veritas.black-birds.com/chronique-n2-metiers-consilium-controleurs-de-vol/).

 

  • C’est scandaleux ! Nous on étaient peinards depuis six mois. Le taux d’infractions aux règles de route et d’appontage était au plus bas. On ne voyait plus cet alcoolo s’écraser lamentablement sur les pads.

  • De 18 Laveurs De Pads écrasés par semaine, on était descendu à 3 ! Ça va recommencer ? C’est une surcharge de travail inhumaine pour nos contrôleurs qui ont un rythme de travail de 8h par semaine ! Nous ne sommes pas des esclaves !

 

A l’annonce que le Commandant Giblood était finalement domicilié dans le Fleet Carrier « l’Alambic », les esprits se sont calmés, et les mouvements de protestation se sont métamorphosés en un joyeux carnaval festif.

 

  • Ouaiiiiiis ! On va pouvoir prendre nos 200 jours de congés annuels !

  • Fini les burn-out au boulot. Si on pouvait en plus se débarrasser du Commandant Vil-Fourbe, ce serait topissime !

  • On a gagné ! On a gagné  ! On a….

 

LA GOUTTE QUI FAIT DÉBORDER LE SHOT

 

C’est dans un but de repentance que Rapture XLV a pris contact le 24 février 3307 avec notre Chef Céleste. Apprenant que ce dernier était en convalescence à la clinique du Chirurgien-Boucher Mac Yavel (http://vox-veritas.black-birds.com/chronique-n3-sur-les-metiers-du-consilium-les-services-de-sante/) suite à l’abominable attentat de la veille.

C’est le système de holosurveillance qui a permis de retracer la chronologie des événements.

 

A 11h30, le Commandant Giblood s’est présenté à la porte de la chambre Présidentielle de la clinique. Il semblerait qu’il a pu soudoyer les gardes de la Phalange Noire avec ce qui semblerait être des flacons d’UAlcool enveloppés dans des liasses de crédits galactiques.

Les vidéos ont pu enregistrer les images et le son alors qu’il pénétrait dans la chambre de notre Idole convalescent :

 

  • Bonjour Siiiire !

  • Lui ? Gaaaaaardes ! A moi la gaaaaarde !

  • Rhoooo, Phopho ! Enfin ? Mon vieux poto. Sois pas si rancunier. Tes gardes ils sont cool, eux, ils sont partis en pause…

  • Mais qu’est-ce qui te fait croire que je ne vais pas te jeter au Trou pour 20 ou 30 éternités, hein ? Tu bafoues mon autorité ?

  • Alloooons, suis venu en ami. Mon pote de toujours ! Je t’ai même emmené un petit cadeau. Figures toi que j’ai profité de mon exil…. Mon absence pour travailler pour le Squadron. J’ai fait armer un FC révolutionnaire rien que pour le Squadron. Un truc unique du genre rien que pour plasmatifier nos ennemis !

  • Je sens que c’est toi que je vais plasmatifier. Où est mon blaster ?

  • Alleeeez ! J’ai fait installer une distillerie sur mon FC.

  • Une quoi ? Au secours !

  • Je pense au moral des troupes. Ça fera du bien, sur le front, de pouvoir se jeter un petit godet de gnôle ! Je t’en ai emmené un échantillon. Mon meilleur cru. Distillé à partir d’un mélange d’arsenic, de métalliage et de baies de ronciers vénéganiens. Tu m’en diras des nouvelles.

  • M’enfin ! Encore un de tes produits a faire tomber les dents ? Bon, au point où j’en suis… ce sera peut être plus efficace que les antalgiques pédiatriques que l’on file ici. J’ai mal. Mais je te préviens, si je perds ne serait-ce qu’une canine, c’est le Trou pour trois vies !

 

A cet instant, la vidéo révèle que Rapture XLV sort délicatement une boîte antigravitationelle réfrigérée, qu’il ouvre avec précaution.

 

  • Le truc c’est que c’est délicat et légèrement instable. Faut pas le secouer comme de la pulpe d’agrumes Crévitois. Ni le mélanger. Comme avec de l’eau. Surtout pas avec de l’eau. On risque une polymérisation instantanée. Ça pardonne pas, hein ?

 

Le Commandant Giblood verse précautionneusement le précieux liquide dans un shot de cristal Shangdien. D’une main à peine tremblante.

 

  • Merci Rapture. Un p’tit glaçon et je le goûte !

  • NON, PAS LE GLAÇ…..

 

C’est à ce moment que le système vidéo a cessé de fonctionner.

La déflagration a entièrement détruit la suite. Par miracle notre Dictateur Idolâtré n’a subit que quelques brûlures mineures. Le mobilier a été entièrement détruit. Les revêtements muraux de même.

 

Le Commandant Giblood aurait réussi à s’échapper de la clinique, et serait reclus à bord de l’Alambic, encerclé par les force de sécurité Consulaire.

 

Sa dernière communication connue serait :

 

  • C’est pas ma faute ! J’avais dit pas d’eau ! Je déteste l’eau ! Tout l’univers déteste l’eau  ! Et le chat aussi !

 

Les équipes de la rédaction resteront sur le qui-vive afin de vous informer des éventuelles suites de cette affaire.

 

A Propos de Paulüs RICARDOK

Paulüs RICARDOK est issu de l'Institut Consulaire des Médias d'Information. Pigiste, journaliste, il devint reporter au journal "L'aube de Samson", avant de rejoindre l'équipe de Vox Veritas. Il excelle dans les chroniques révélant le bonheur des citoyens du Consilium, le suivi des actes héroïques de nos combattants, ainsi que les interviews de l’élite du monde politique.

Nous vous conseillons

Les Voeux du dictateur

C‘est un moment rare que notre Journaliste a réussi à couvrir ce jour. En effet, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *