Breaking News
Accueil / Breaking news / Rescapés du CORAX: l’opération sabordée par les atlantes et affront diplomatique.

Rescapés du CORAX: l’opération sabordée par les atlantes et affront diplomatique.

Ce devait être une fête, ce fut un désastre. Voici en substance la meilleure manière de résumer la tournure que prirent les événements hier soir devant la station Asylum du système TANGAROA.

Quand la Horde torpille l’événement

Tout devait pourtant bien se dérouler. Prévenus depuis près d’une semaine, le Consilium n’avait émis qu’une seule condition à la remise des rescapés du CORAX, à savoir la présence d’un dignitaire de haut rang de la Wing Atlantis.

Arrivés sur place, à quelques kilomètres de la station impériale, les deux escadrilles Black-Birds affrétées pour assurer la sécurité de la Porte Parole du Consilium, Alexandra Gidh, ainsi que celle des rescapés du CORAX, n’a eu droit qu’à un représentant de second rang de Kalak.

Le Cmdr Sad’Ju, connu jusqu’ici comme homme de paille et petite barbouze de Madame de Messalina, arrive seul, en retard, sur le lieu de rendez vous, se présentant comme mandaté spécialement pour l’occasion. Ce sera le premier d’une longue série d’affronts de la soirée envers le Consilium.

Une équipe de sauvetage version pieds nickelés

Passées les formules de politesses, au bout de quelques minutes, un vaisseau ivre aux couleurs de Medicorp arrive sur zone. Le Cmdr Sad’Ju l’annonce comme devant récupérer les rescapés du CORAX. Le Cmdr Hipster, manifestement encore imbibé de l’UAlcool qui constituent les plus grosses ventes les débits de boisson de Kalak, rate son approche et fini de s’encastrer dans la station spatiale…
Trop endommagé pour pouvoir poursuivre la mission, il terminera sa journée en cale sèche de la station pour réparation, et son pilote en cellule de dégrisement…

La sécurité des rescapés avant tout

Dans ces conditions, en l’absence d’escorte fiable, il était clairement devenu inenvisageable de remettre les rescapés du CORAX à la « délégation » de la Wing Atlantis, au risque de mettre la vie de ceux-ci en danger.

Il est notable de constater que la vie de ces personnels intéresse manifestement plus les autorités de Munfayl que celles de la horde nomade. En même temps, qu’attendre d’autre de la part de celle qui n’a de cesse que de privilégier la sauvegarde d’une espèce Alien invasive au détriment de celle du genre humain…

La provocation de trop

Magnanime, Alexandra Gidh décide en gage de bonne volonté de restituer le corps de Koby CONOLLY, afin de permettre le travail de deuil de sa famille.

Malgré cela, et non content de l’outrage diplomatique envers le Consilium, le Cmdr Sad’Ju a donné dans la surenchère verbale, poussant le vice jusqu’à accuser le Consilium de ne pas tenir ses engagements… Où quand l’hôpital se moque de la charité.

Une dernière saillie verbale qui aura coûté cher au Cmdr Sad’Ju, dont la capsule de survie flottait devant la station Asylum au moment du départ des oiseaux noirs.

Nul doute que son talentueux compère aura à cœur de le sauver une fois remis de sa cuite…

Pour résumer ce navrant épisode, le mépris des autorités atlantes sont seules responsables de ce fiasco, sciemment orchestré et mettant délibérément en péril leurs propres personnels. Il va sans dire que les relations diplomatiques sont rompues avec Kalak jusqu’à nouvel ordre. De son côté, Medicorp a fait savoir que les Black-Brids n’étaient plus « persona grata » pour la sécurisation des opérations de secours.

Pour conclure sur cet événement tragi-comique, il serait temps que la horde de marcassins actuelle grandisse un peu,la politique du « nananère » arrivant manifestement à ses limites…

A Propos de Arthur Regulus

Arthur Regulus
Arthur Regulus est Reporter de guerre pour Vox Veritas. Ancien Officier des renseignements de l'armée fédérale, il a rejoint le Consilium dès la découverte des premières épaves Thargoïd.

Nous vous conseillons

Cessez-le-Feu à Bresla

I l aura fallu deux réunions extraordinaires du Comtac pour aboutir à cette décision mais …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *