Accueil / Breaking news / Chasse à primes et incidents hier soir dans nos systèmes.

Chasse à primes et incidents hier soir dans nos systèmes.

Nul n’a pu manquer, hier soir, de remarquer une certaine effervescence sur quelques systèmes de notre Grand Consilium. En effet, nombre de petits vaisseaux véloces estampillés de l’Oiseau Noir sont partis en chasse aux pirates, notamment dans les systèmes de Munfayl et Lushu.

Pourquoi ce subit engouement pour la chasse à prime ? J’ai posé la question à un pilote auxiliaire que je viens de croiser sur les docks.

 

Bonjour pilote, alors, qu’est ce qui a motivé ces spectaculaires va et vient ?

Ça a commencé au Perséphone, y’avait un nouveau qui a voulu défier un Rapture. Alors ça a commencé à chauffer.

Un nouveau qui défi un Rapture ? Quel courage !

Bah faut dire qu’il était pas frais.

Le nouveau ? C’est donc pour cela ?

Naaan, le Rapture ! C’était le vieux ! Le Directeur des RH. XLV. Il en était à son deuxième seau d’UAlcool. Faut pas trop le chauffer quand il est dans cet état là. Alors ils se sont mis d’accord pour un duel en Sidewinder, mais le Dictateur est arrivé, et il a arbitré. Petits vaisseaux oui, mais pas entre nous : il voulait qu’on se fasse du pirate.

 

Quel panache ce Dictateur Bien-aimé ! Toujours une pensée pour le bien-être et la sécurité de ses sujets. Que sa lumière éclaire nos consciences.

Toujours est-il que de nombreux délinquants de l’espace ont été sublimés par nos valeureux pilotes. Le montant total des primes perçues serait de l’ordre de plusieurs dizaines de millions de crédits.

Il est à regretter quelques incidents qui se sont produits lors de cette épuration des zones de ressources.

Tout d’abord une information des services pénitentiaires a révélé qu’un Rapture a été incarcéré pour des raisons houleuses. Il s’agit bien sûr du Commandant Giblood, le fameux Rapture connu pour résister à un taux d’alcoolémie suffisant à tuer un rhinopotame de More. Nous l’avons interviewé lors de son retour à Samson :

 

Commandant, nous apprenons votre écrou sous mandat de dépôt au centre pénitentiaire de SERAPH’S WING. Que s’est-il donc passé ?

Boaf… Trois fois rien… Une erreur judiciaire je vous dis ! Figurez vous que j’étais en train de chasser du pirate dans les anneaux de Munfayl 3.  Avec mes ailiers on en a dégommé des tas !

Oui, nous avons vu vos myriades de vaisseaux, dont votre Viper MK4, le « UAlcoolKiller« .

Ouaip. A un moment je suis revenu me ravitailler, et là toute une section de la Phalange Noire m’attendait, avec le Procureur Consulaire et toute une famille en pleur. Franchement, pleurer pour si peu…

Mais quel était le motif de votre arrestation alors ?

Ben, j’étais en train de coller au train de deux vaisseaux recherchés. Bon, Cerveza, mon IA m’affirmait qu’il y en avait qu’un, mais j’en voyais bien deux bon sang ! Puis un autre vaisseau, un Gunship je me rappelle, est venu se foutre au milieu ! Mais j’avais commencé à tirer. Alors j’ai continué, et puis mon IA criait «  Le recherché ! tire sur le recherché !« , mais l’autre andouille a appelé son Gunship «  L’heureux cher chat » ! Bon, j’ai pas fait de suite le distingo, entre la pression du combat, l’autre bitch d’IA qui gueulait dans mon casque, et l’imbécile qui baptise son vaisseau d’un nom ridicule… Bref, j’ai flingué tout le monde et voilà. On me puni pour si peu de chose. Je suis choqué d’avoir été en taule. Je suis un grand sensible moi.

 

 

 

De derniers incidents se sont produits à GD 1192, alors que les pilotes du Squadron se sont donné à cœur-joie d’évoluer en rodéo au sein de la Coriolis MELVIN HUB. Sans doute pour fêter leurs multiples victoires sur le milieu criminel. Toutefois, il est à déplorer de nombreuses collisions avec des vaisseaux civils ou des infrastructures. Un LAKON T-7 aurait même littéralement explosé au dessus des landing-pads.

J’ai réussi à questionner Pat DEROULY, Contrôleur de vol en chef, de faction ce jour :

 

Monsieur le Contrôleur en Chef, confirmez-vous les acrobaties accidentogènes d’hier soir ?

Ils sont fou ! Les pilotes du Squadron, on ne les supporte plus ! On a signé pour avoir une petite vie tranquille, et eux ils viennent tout gâcher. Mais qu’est ce qu’il leur a pris de faire ça ? Vous vous rendez compte ? Ils s’amusaient à rentrer plein boost, se retourner avant de toucher la paroi du fond et repartir en boostant ! En plein rush de la soirée en plus !

Ce sont des pilotes d’élite, très adroits avec leur vaisseaux dit-on.

Peut-être à jeun, mais à cette heure ils sont tous bourrés comme des coings ! Ils ont « rammés », comme ils disent, des tas de vaisseaux. Y’a même un T-7 qui à explosé là ! Juste là ! au dessus du pad 42 ! Trois morts et six blessés ! Que les toubibs ont dit qu’on aura plus vite fait d’apprendre à marcher aux greffons, tellement ils ont été atteints ! Et je ne parle pas des dégâts matériels sur les structures de la station. On doit passer la letter-box au marbre maintenant ! Au marbre ! J’ai quatre contrôleurs en arrêt-maladie. En dépression, burn-out, crise d’hystérie suicidaire, et j’en passe. J’en perds toutes les semaines. C’est pareil dans toutes les stations. Notre syndicat est sur le qui-vive. la colère gronde ! Mais où est-je mis cette boite de Xanax ?…

 

Force est de constater que malgré le grand épanouissement de notre population, il existera toujours une frange prête à médire sur ceux qui font le prestige de notre société si jalousée.

La rédaction de Vox Veritas, elle aussi, restera sur le qui-vive pour assurer l’information du lecteur en temps réel. Bonne semaine à tous.

 

A Propos de Paulüs RICARDOK

Paulüs RICARDOK est issu de l'Institut Consulaire des Médias d'Information. Pigiste, journaliste, il devint reporter au journal "L'aube de Samson", avant de rejoindre l'équipe de Vox Veritas. Il excelle dans les chroniques révélant le bonheur des citoyens du Consilium, le suivi des actes héroïques de nos combattants, ainsi que les interviews de l’élite du monde politique.

Nous vous conseillons

L’Actualité du Consilium

Tentative d’assassinat sur un Prince Noir ?!  Alors en visite dans le système Ugrashtrim, notre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *